Notre engagement ne date pas d’hier :


On entend beaucoup de choses concernant la protection de l’environnement.
Certains affirment que le tourisme est néfaste, d’autres proposent de compenser de manière symbolique en reversant une part infime de leurs bénéfices, à des organisations internationales...
 
A Los Nancites, nous sommes partisans d'une action concrète.
Les labels, les badges ou tous autres certificats de bonne conduite, ne prendront jamais plus d'importance que l'action au quotidien et les résultats mesurables en terme de biodiversité.
 
Avant même de construire le lodge Los Nancites, nous étions impliqués dans des mouvements de protection de la nature et y avons consacré notre énergie dès la fin des années 80. Le choix de venir vivre dans un pays respectueux de son environnement n’est pas un hasard pour nous.

A notre petit niveau, nous opérons nous mêmes, en permanence, une reforestation sur notre propriété mais également autour, chez nos voisins, que nous tentons d’impliquer au maximum. Nous organisons régulièrement des opérations visant à récolter des fonds que nous reversons à des associations locales très actives pour la protection de la faune et de la flore. A nous tous, nous arrivons à avoir un impact et à changer les choses à un niveau local : Plus de diversité, plus d’animaux... Et nous pensons que notre expérience peut servir à inspirer d’autres familles.

Concernant le tourisme, nous considérons qu’il est radicalement différent d’une destination à l’autre.
L’impact n’est pas le même selon que vous choisissez de passer vos vacances dans un pays qui protège la nature ou dans un pays qui rase les espaces sauvages pour construire d’énormes complexes hôteliers...
En choisissant le Costa Rica, vous permettez à ce pays d’avoir une économie autour de la préservation de la nature. A travers des parcs naturels qui représentent 25% du territoire, le Costa Rica peut être fier d’avoir reboisé massivement tout en réussissant un virage économique porté par des valeurs environnementales saines.
Bien sur tout n’est pas parfait mais le Costa Rica est passé de 20% de couverture forestière en 1987 à plus de 53% en 2018 ! Cette performance est en partie due à l’apport touristique mais aussi à des politiques offensives et des incitations.